AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Difficultés (Suite de Naissance)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Skinny
Traductrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 740
Age : 32
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Difficultés (Suite de Naissance)   Mar 19 Juil - 16:39

Et voila, comme promis la suite, avec une relation Clois qui démarre fort. Au programme de cette fic: Lana va venir à Métropolis. Un petit retour à Smallville pour voir une dernière fois Martha et intensification de la rivalité Superman / Lex Luthor.
Le premier chapitre pourrait servir d'introduction. J'ai voulu y mettre un Clark un peu perdu, qui ne perdra pas rapidement ses sentiments comme dans Unsafe et Pariah, lors de la perte d'Alicia. Les sentiments que Clark ressent sont liés à ses pouvoirs.
Pour ce qui est de Lois elle est tellement perdue, qu'elle semble cherchait à trouver du réconfort auprès de Clark. Enfin bon, c'est assez bizarre.
Bonne lecture Wink


Chapitre 1: Introduction


Il avait encore du mal à s’habituer à ce nouvel environnement. Quand il sillonnait le ciel dans son costume aux couleurs vives, tout le monde savait qui il était, ce qu’il faisait et la façon dont il protégerait les habitants de la planète Terre.
L’interview qu’il avait finalement donnée à Lois Lane quelques semaines auparavant lui a valu la reconnaissance de tous les terriens ainsi qu’un surnom. C’est vrai qu’il était un surhomme et qu’il méritait bien ce surnom. Peu après leur interview, Lois n’avait pas hésité à lui donner ce prénom. A peine avait il décollé de son balcon qu’elle dit haut et fort ce qu’elle considérait comme son prénom: ‘Superman’.
Après cette soirée, elle avait l’impression que ce mystérieux super héros la considérait comme une amie. Elle ne le trahirait jamais, pensait elle.
Le lendemain, après cette interview mémorable, la mort de sa cousine vint la frapper. Elle avait du mal à s’y faire. Elle savait que le meilleur ami de sa cousine, Clark Kent, ne la laisserait pas seule et qu’il ferait n’importe quoi pour la soutenir. Il en avait toujours était ainsi. En lui, Lois y voyait comme un petit frère, mais aussi un conseiller qui n’hésiterait pas à la protéger.
Il y avait aussi Lex Luthor. Elle savait qu’il était un ami à Clark avant. Mais pour des raisons encore mystérieuses à ses yeux, Clark s’était mis à éviter Lex. Chloé avait demandé à Lois de ne pas demander les raisons à Clark. Elle lui avait expliqué qu’il ne pouvait plus trop se supporter. De plus, Lex avait beaucoup changé. La perte de mémoire qu’il avait subit il y a quelques temps ne devait en aucun cas lui être révélée. Et surtout pas par Lois…

Clark se sentait un peu dépassé par les événements. Pour Lois, le fait qu’il venait d’une ferme était absolument visible. Clark représentait la personne la plus manipulable qui soit dans son costume toujours repassé, avec ses lunettes noires et carrées. Il avait beau se mélanger dans la foule et ressembler à un citadin, Lois le voyait toujours comme un fermier. Pour deux raisons: à force de travailler dans une ferme, Clark avait le dos un peu voûté. La seconde raison est un peu ridicule, mais Lois connaît Clark depuis longtemps et à ses yeux, il resterait toujours le fermier en jean, avec des boots et une chemise à carreaux.

Depuis la mort de Chloé, Perry avait décidé que la personne qui accompagnerait Chloé lors de ses reportages serait Clark. Lois aimait bien Clark, mais pas au point de travailler avec lui. Il lui avait déjà sucré un reportage portant sur la société Luthor.
De plus, elle lui en voulait un peu. Clark était la dernière personne à qui Chloé avait parlé. Les dernières paroles qu’elle avait eu la force de prononcées avaient été destinées à Clark. Il lui rapporta quasiment tous ses dires, sans pour autant lui dire ce qu’elle avait dit à propos de lui. Le « je ne voulais pas te déranger » raisonnait toujours dans son esprit. Il ne voulait pas que ça se reproduise une seconde fois.

Assis à son bureau, d’un air pensif, Clark observait une photo de Chloé qu’il gardait précieusement dans son portefeuille. Son visage se crispa, retenant les larmes qui voulaient sortir de ses yeux. Lois entra en trombe dans son bureau.
- Smallville, le chef veut qu’on fasse un reportage sur la sécurité dans les grandes villes.
- Hein, fit Clark en planquant discrètement la photo dans la poche de son imper.
- Ouais, il a dit qu’il y avait assez de victimes la nuit, pour qu’en plus ce soit des gens de notre journal, fit Lois sérieuse.
- Et il veut qu’on le fasse nous, reprit Clark surpris.
- …
- Je suis désolé, mais je refuse, dit Clark.
- Tu refuses quoi, demanda Perry en entrant dans son bureau.
- De faire ce genre de reportage. Je refuse. Vous croyez que j’ai une seconde personne à perdre dans ce genre de chose, dit il en jetant un bref coup d’œil à Lois.
- Je ne pense rien, petit, mais tu devrais peut être passer à autre chose. C’est la cinquième enquête que tu refuses en depuis hier.
- …
- Aller Smallville, même moi je ne suis pas chaude pour faire se genre d’enquête, mais si j’attrape le salaud qui lui a fait ça…
- C’est bon, interrompit Clark en élevant la voix. Je vais la faire cette enquête. On commence par où, reprit il.
- …

Il devinait la réponse. Lois voulait commencer l’enquête par l’endroit où Chloé avait trouvé la mort.
- Commence demain, dit Lois. Aujourd’hui Smallville, on fait une pose. Aller suis moi, on va boire un café.
Perry ne releva pas la remarque. Les deux reporters avaient besoin d’une pose. Lois lui avait dit ce que Clark avait enduré. L’état d’esprit dans lequel se trouvait le jeune garçon devait se révéler assez perturbant. Il passerait l’éponge sur ce jour de congés pris à la hâte.
Clark acquiesça sans dire un mot. Il suivit Lois jusqu’aux ascenseurs.
- Cesse donc de penser à Chloé, dit Lois en brisant le silence.
- Ce n’est pas facile, répondit Clark.
- Je sais. Mais que veux tu y faire. Tu ne pourras pas la ramener.
- …
- Désolée, mais je n’aime pas les gens voir souffrir pour quelque chose dont ils ne sont même pas responsable.
- Mais, c’est ta cousine Lois, comment peux tu réussir à ne pas être triste.
- Je le suis… mais je ne me laisse pas hanter par les remords, Clark. Même si tu voulais la transporter à l’hôpital, elle n’aurait pas survécu, reprit Lois. Maintenant que veux tu y faire, hein ?
Des larmes commencèrent à couler sur le visage de Lois. Instinctivement Clark pris son amie dans ses bras et tenta de la rassurer.
- Je vais te faire une promesse, fit Clark en la berçant doucement. Il marqua un léger silence. Je te promets de retrouver le type qui lui a fait ça…
Lois ne répondait pas, elle essayait de se calmer. Elle repoussa l’étreinte de Clark et essuya ses larmes.
- Pas un mot de tout ça à qui que ce soit Smallville.
- …
- Merci pour ta promesse Clark, reprit elle d’un air paisible.
L’ascenseur s’arrêta et s’ouvrit presque aussitôt.
- Je pense qu’il est mieux que chacun aille de son côté, reprit Clark.
- On est pas en état, confirma Lois.
- …
- Rendez vous demain près de la ruelle où elle a été agressée.
- Ok.
Clark regarda Lois s’éloigner. Il profita qu’elle ait le dos tourné pour s’engouffrer dans la ruelle derrière le Daily Planète. Il voulait avoir un œil sur Lois. Tout en survolant Métropolis à la recherche d’un quelconque incident. Lois rentra chez elle sans problèmes.

Superman continua de survoler l’agglomération sans y trouver le moindre méfait. C’était la première fois que des sons horribles ne lui perçaient pas les tympans. La journée avait été très calme. Il rentra à son appartement. Le voyant de son répondeur clignotait. Il appuya sur le bouton et écouta les messages tout en enlevant sa veste et sa cravate.
- Salut Smallville, t’es pas encore rentré. Je me demandais si le rendez vous au Daily Planète tenait toujours demain.
Un second message de Lois.
- Tu fais quoi ce soir ? On pourrait se regarder l’Arme Fatale…
Le troisième message était de sa mère.
- Clark, j’espère que tu vas bien. J’ai vu les miracles que tu accomplis dans le journal. Je suis désolée pour Chloé, mais ce n’est pas ta faute. Ne te torture pas pour rien. Je t’embrasse, rappel moi vite.
Clark rappela Lois, déclinant son idée. Puis sa mère la rassurant. Il s’écroula ensuite sur son canapé, sombrant dans un sommeil agité.

_________________


For you, I lived with my lips sealed. For you, I lived swallowing all my tears. But in my heart, still burning is the lamp of love for you, for you... (Tere Liye - Veer Zaara)


Dernière édition par le Dim 7 Aoû - 19:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A|ex
The king


Masculin Nombre de messages : 4091
Age : 25
Localisation : En fait je sais pas ou je suis,jsuis LOST et jle reste!!
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Mar 19 Juil - 16:47

c'est encore mieux que la première fic llol
mais chloé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lost-jungle.highforum.net
Skinny
Traductrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 740
Age : 32
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Mar 19 Juil - 16:51

mdr mais lol
Ca peut pas être mieux que la première fic, la première c'est mon chez d'oeuvre ! (non non, mes chevilles n'enflent pas :p)
Enfin bon, celle ci risque d'être assez courte, parce que je l'écris seulement parce qu'on m'a demandé une suite. Je pense que 10 chapitres seraient suffisant, mais ça dépend de la façon d'où je l'écris
*se souvient avoir voulu mettre 15 chapitres, puis 17, à la 1ère fic*
Donc on peut s'attendre à ce que ce soit bien long... :p
Je suis un peu déçue que Chloé ne soit pu là Sad mais y a toujours Lois, Lana et Pete qui vont soutenir notre petit Clarkounet huhu Smile

_________________


For you, I lived with my lips sealed. For you, I lived swallowing all my tears. But in my heart, still burning is the lamp of love for you, for you... (Tere Liye - Veer Zaara)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christelle
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 6200
Age : 37
Localisation : Nord
Date d'inscription : 01/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Mar 19 Juil - 16:53

jadore jadore vivement la suite.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skate-fans.forumactif.com
xsera
Chroniqueur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2682
Age : 22
Localisation : DEVOTED TO
Date d'inscription : 25/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Mar 19 Juil - 16:57

cette histoire est trop bien

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A|ex
The king


Masculin Nombre de messages : 4091
Age : 25
Localisation : En fait je sais pas ou je suis,jsuis LOST et jle reste!!
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Mar 19 Juil - 17:06

bah fas la revenir avec la kryptonite

non sérieusement c tro


mais c tro bien quand meme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lost-jungle.highforum.net
lovez
Superman
avatar

Nombre de messages : 1165
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Mar 19 Juil - 17:47

o la suite la suite

c est trop bien!

ms ma ptite chloé!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skinny
Traductrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 740
Age : 32
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Jeu 21 Juil - 3:00

Bon. J'ai écris le chapitre 2. Un chapitre avec des flash back, du Chlark et du Clois. J'espère que ça plaira... De toute façon, le chapitre 2 laisse sur une fin assez frustrante. La suite, vendredi avant 18h. Bonne nuit et bonne lecture à tous.


Chapitre 2: Réminiscences


On martelait la porte à coup de coup de poing. Clark se réveilla presque aussitôt et alla ouvrir.
- Que puis je faire pour toi Lois, dit il en la regardant pénétré dans son appartement sans l’avoir invitée. Mais entre, je t’en prie, reprit il ironique.
- J’aime pas qu’on m’envoie balader, fit Lois d’un air gamine.
- Je t’ai pas envoyée balader, j’ai besoin d’être seul…
- T’as toujours besoin d’être seul Smallville.
- Normal je suis comme ça, répondit Clark avec mauvaise humeur.
- Hmm… ça tient toujours pour notre soirée DVD, reprit Lois.
- Je me souviens pas avoir accepté, fit Clark.
- Chut Smallville, ce soir, c’est détente avant le boulot.
- Mais… je dormais avant que tu n’arrives…
- J’ai dis ‘détente’, pas ‘sieste’.
Clark sourit. Lois avait raison. Il ne devait pas continuer à se torturer inutilement. Une soirée détente ne lui ferait pas de mal.
A peine avait il mis le DVD en marche, que Lois s’était blottie contre lui. Elle s’endormit presque aussitôt. Clark ne bougea pas de peur de la réveiller. Toute la nuit, il observa l’écran du téléviseur noir, attendant 7 heures pour pouvoir réveiller Lois.

Pendant qu’elle dormait sur son épaule, plusieurs pensées venaient dans la mémoire de Clark. Tout d’abord, Chloé, qui l’avait soutenu quand il avait fuit Smallville.
Quand il allait chez elle de temps en temps, c’était lui qui s’endormait sur l’épaule de Chloé. Il souriait en se rappelant comment ses quelques soirées se passaient chez son amie: comme ce soir, à peine Chloé avait elle lancé le DVD qu’il sombrait déjà dans un sommeil sans rêves. Le lendemain il était réveillé par Chloé qui partait au Daily Planète.
- Je sais que t’es un gourmand, Clark, disait elle. Il y a des cookies dans le placard au dessus de la cuisinière.
Clark répondait de manière peu élégante, d’une voix encore ensommeillée. Il bredouilla quelques remerciements et se précipitait presque d’emblé vers le placard pour dévorer les cookies. Le soir quand Chloé rentrait, il n’était pas là. Il partait toujours avant pour ne pas avoir à faire aux questions de Chloé. Une fois il était resté plus d’une nuit, et il eut droit à un interrogatoire digne des inspecteurs du FBI.

Plusieurs fois, il rendit visite à Chloé pour donner de ses nouvelles. Chloé était quand même sa meilleure amie, et son seul lien avec le monde de Métropolis et de Smallville. Il gardait un œil sur ce qui se passait chez ses proches malgré sa culpabilité. Il se refusait à perdre des être chers…
Un soir, il alla chez Chloé, la surprenant en plein dîner.
- Tu devrais prévenir de tes arrivées, lui reprocha t elle.
- …
- Tu as faim ?
- Je… pas vraiment.
- Aller, je t’offre le couvert, installe toi Speedy.
Il lui sourit gêné. Chloé se hâta installant un second couvert sur la table de la cuisine.
- Alors, ton séjour au pôle nord, demanda t elle comme si de rien était.
- Il fait froid, répondit Clark.
- Je n’en doute pas, ironisa Chloé en souriant et regardant Clark d’un air complice. Qu’est ce que tu as appris de nouveaux ?
- Ben… fit Clark.
- En plus de ton pouvoir glacial qui nous a sauvé d’un incendie y a un an, c’est ce que je veux dire, reprit Chloé.
- J’ai appris à… Non mais, tu vas jamais me croire, se découragea Clark.
- Tu sais, Clark, avec toi, j’ai appris à croire tout… même l’impossible.
- J’ai appris à voler.
- Dans des magasins ?
- Non dans les airs.
- Au dessus des nuages, demanda Chloé surprise.
- Je t’avais dis que tu ne me croirais jamais, râla Clark.
- J’aimerai bien voir ça, dit Chloé en le regardant intéressé.
- …
- Aller, de toute façon, qu’est ce que tu risques, hein ?
- Je peux avoir quelque chose à grignoter ?
- Genre ?
- Un cookies…
Chloé regarda Clark et éclata de rire.
- Tout ce que tu veux, reprit elle.
- Merci, dit il en prenant son du.

Chloé avait été la première à expérimenter le pouvoir de Clark. Il était maladroit, et avait faillit la lâcher maintes fois durant ce premier baptême de l’air. Ce fut une des premières fois où il apprécia énormément la compagnie de Chloé. Lui qui l’avait toujours rejeté, était tombé amoureux d’elle seulement en lui rendant ses quelques visites. Il avait été surpris que Chloé veuille cesser leur relation aussi soudainement à Smallville, avant qu’elle ne décède. Mais Chloé ne serait plus ce qu’elle était si elle n’avait pas touché juste lorsqu’ils cessèrent de sortir ensemble. « Tu as toujours des sentiments pour Lana ». Cette phrase était vraie et pas dénuée de sens. Lana faisait toujours battre le cœur de Clark. Mais pour pouvoir se sentir en phase avec lui-même il sentait qu’il devait se séparer d’elle. Se séparer de tout être cher…

Tout en repensant à ce qu’on lui avait dit, à ce qu’il avait dit, et à ses sentiments, Clark soutenait toujours la tête de Lois sur son épaule. Il la regarda d’un air fraternel et protecteur. Si jamais il devait cesser d’avoir des contacts avec elle, il se demandait comment il pourrait s’en sortir.
Jor-El lui avait certifié que ce genre de sentiments l’amènerait à sa perte… Mais jamais Clark ne pouvait délaisser ses amis. Une fois avait été suffisante, et plus jamais cela ne devait se reproduire.

A 7 heures, le réveille sonna. Lois se leva comme une hystérique et commença à crier comme une folle.
- Qu’est ce que tu m’as fais, hurla t elle suspicieuse.
- Absolument rien, répondit Clark calme. Et puis, je te signale que c’est toi qui es venue squatter chez moi sans tenir compte de mon avis !
- …
- De plus, tu voulais absolument regarder ce film débile, et tu t’es endormie quelques minutes après l’intro.
- Je…
- Tu quoi ? Je te signale que j’avais pas envie qu’on vienne me déranger ce soir. Tu crois que j’ai envie de m’occuper de tes ennuies alors que j’ai déjà du mal avec les miens. La mort de Chloé nous a tous affectés. Toi et moi plus que les autres. En plus… Pete n’est même pas au courant. Tu crois que c’est facile pour moi, de me dire que c’est de ma faute qu’elle est morte, que je n’aurai pas du la laisser seule après l’interview chez Luthor et que…
Clark n’eut pas la force de continuer ses reproches. Lois le regardait complètement surprise. Clark fondit en larmes.
- Tu crois que… que ça m’affecte pas ? Que j’ai pas de sentiments ou quoi ? Je l’ai abandonnée et à chaque fois que je te vois… j’ai l’impression de la revoir. T’es peut être que sa cousine, mais tu lui ressembles.
Lois le regardait toujours sans savoir quoi faire. Jamais Clark n’avait laisser autant transparaître ses sentiments ou n’avait laisser passer une telle douleur.
Elle se rappela la haine qu’il avait envers le type qui avait tué Alicia sept ans plus tôt. La haine et la tristesse qui étaient apparues dans les yeux de Clark. Jamais elle n’avait vu les actes de Clark, un homme qui savait se contrôler, quelque soit les circonstances, déraper autant.
Cette même haine et cette même tristesse habitaient les yeux de Clark. Lois avait l’impression de faire la même chose qu’à l’époque, à quelques différences près. Elle pris Clark dans ses bras et le rassura comme lui l’avait rassurée, dans l’ascenseur la veille.
- Je ne pensais pas te faire aussi mal, dit elle tout en le serrant.
Clark sanglota doucement dans les bras de son amie.
- La prochaine fois que t’es aussi mal Smallville, au lieu de le garder pour toi, tu devrais le dire.
Elle relâcha son étreinte et regarda Clark dans les yeux. Elle se sentait rétrécir quand elle observait le visage de Clark. Il avait beau être voûté, il était immense. Clark arrêta de pleurer, mettant un terme aux larmes qui coulaient le long de ses joues.
Ils s'observèrent en silence. Peu à peu, leurs visages se rapprochèrent...

_________________


For you, I lived with my lips sealed. For you, I lived swallowing all my tears. But in my heart, still burning is the lamp of love for you, for you... (Tere Liye - Veer Zaara)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christelle
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 6200
Age : 37
Localisation : Nord
Date d'inscription : 01/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Ven 22 Juil - 15:20

trop bien jadore vivement ce soir qu'on n'ai la suite

et la fin aaaaaaaaaaaaaaaaaa je veux savoir ce qui se passe

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skate-fans.forumactif.com
Skinny
Traductrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 740
Age : 32
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Ven 22 Juil - 15:46

heu... justement je vais avoir un peu de retard ^^'. Je le posterai aux alentours de 20h - 21h ^^

_________________


For you, I lived with my lips sealed. For you, I lived swallowing all my tears. But in my heart, still burning is the lamp of love for you, for you... (Tere Liye - Veer Zaara)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christelle
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 6200
Age : 37
Localisation : Nord
Date d'inscription : 01/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Ven 22 Juil - 15:50

ok

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skate-fans.forumactif.com
A|ex
The king


Masculin Nombre de messages : 4091
Age : 25
Localisation : En fait je sais pas ou je suis,jsuis LOST et jle reste!!
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Ven 22 Juil - 15:55

trop bien
clark qui aime chloé youpi mdrrrr
vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lost-jungle.highforum.net
greg
Lois Lane
avatar

Nombre de messages : 309
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Lun 25 Juil - 12:59

Super, j'adore, franchement écrit un bouquin lol Smile

Vivement la suite :bounce: :bounce: :bounce:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skinny
Traductrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 740
Age : 32
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Lun 25 Juil - 20:04

Moi? en retard? Jamais :p
Voila le chapitre 3, avec encore des flash backs et des petites découvertes... Smile bonne lecture ^^


Chapitre 3:



Peu à peu, leurs visages se rapprochèrent. Le silence régnant dans la pièce rendait l’instant interminable. Clark pensait à toute vitesse. Il voyait le visage de Lois doucement se rapprochait du sien. Devait il l’embrasser, ou simplement l’éviter et l’étreindre ? Il n’en avait aucune idée. Alors que le sentiment de panique grandissait en Clark, Lois elle, ne savait pas du tout comment accueillir ce baiser. Clark était le meilleur ami de sa cousine. Elle l’avait toujours rabaissé et détesté la façon dont il agissait mais maintenant, son côté citadin devenait de plus en plus présent, rendant Lois perdue dans ses sentiments. Alors que les questions se bousculaient dans la tête des deux jeunes gens, aucun des deux ne semblaient avancer plus.
Le téléphone sonna, mettant un terme à ce rapprochement, et dévoilant un Clark gêné.
- Je… murmura t il honteux, je vais répondre.
Lois ne pouvait pas encore se remettre de ce qui venait de se passer. Elle remua la tête en signe d’accord et s’assit confuse sur le canapé.
Clark semblait préoccupé au téléphone.
- Allô ?
- Clark, qu’est ce que tu fous ?
- Qui est à l’appareil ?
- C’est Pete. Qu’est que tu fous, y a eu un incendie hier soir en Europe dans les alentours de Londres et tu ne t’es même pas manifesté.
- …
- Et après, y a eu des inondations en Inde et encore une fois aucun signe de toi.
- Qu’est ce que tu veux dire, je n’ai rien entendu…
- T’es devenu sourd ou quoi, demanda Pete se rendant compte de la bêtise qu’il venait de dire. T’es devenu dur d’oreille, t’entend plus les gens qui appellent au secours ?
- Ecoute Pete, dit Clark en soupirant. On en reparlera une autre fois, je ne suis pas seule…
- Chloé ?
Clark resta sous le choc pendant quelques secondes. Pete ne savait pas que Chloé était décédée. Et il savait encore moins que c’était de la faute de Clark. Clark mit quelques instants pour redescendre sur Terre.
- Clark ? Hey Clark, hurla Pete à l’autre bout du fil. Tu pourrais me répondre. Clark ?!
- Hein ? Quoi ?
- Qui est avec toi ? Chloé ? Lois ? Lana ?
- Hmm…
- Qu’est ce qu’il y a ?
- Chloé est décédée il y a un mois…
Le silence qui suivit dura une éternité. Clark entendait Pete pleurait. Lois, qui avait entendu le nom de sa cousine se leva rapidement et se précipita vers Clark pour savoir qui c’était.
- Je viens à Métropolis, fit Pete essayant de contenir sa tristesse. Je veux tous les détails…
- Quand, demanda Clark surpris.
- Premier vol. Je serai là en fin d’après midi…
- Ok…
Clark raccrocha doucement le combiné et se laissa tomber sur le canapé. Lois fit de même.

- C’était Pete, dit il comme s’il voulait se débarrasser d’un poids. Lois ne dit rien, elle écoutait. Il vient à Métropolis en fin de journée…
Il regarda Lois au bord des larmes.
- Tu ne savais pas qu’il avait toujours était amoureux de Chloé, reprit Clark. Je n’ai même pas pensé à lui dire tellement j’étais préoccupé par mes propres problèmes.
- Clark, dit Lois essayant de soutenir son ami et lui entourant les épaules, ce n’est pas ta faute…
- Laisse moi tranquille, hurla Clark repoussant Lois et se levant brusquement.
Il l’observa, pris sa veste et parti en claquant la porte.


Lex feuilletait les dossiers qu’il venait juste d’obtenir. Cette reporter, Lois Lane, lui avait déjà fait une forte impression. Il ne voulait pas laisser passer cette occasion. Il se rappela Hélène qui l’avait abandonné dans un avion. Ce fut une des seules personnes qu’il avait aimée de tout son être. Tout en lisant ce dossier, il sentait que l’autre reporter, Clark Kent, allait être un obstacle.
Quelqu’un frappa à la porte.
- Entrez, dit il en rangeant les deux dossiers dans son bureau.
- Bonjour Monsieur, dit le jeune homme qui venait d’entrer.
- Bonjour.
- J’ai de bonnes nouvelles, fit le jeune homme.
- Je vous écoute…
- Et bien, vous savez, ce Superman, dont tout le monde parle…
- Oui, le genre de personne que je ne peux pas supporter, reprit Lex. Continuez je vous en prie.
- Il n’est pas intervenu.
- ‘Il n’est pas intervenu’ ? Comment ça ?
- Hier, il y a eu plusieurs catastrophes, et notre super héros local ne s’est même pas montré. Comme s’il avait disparu.
- Vous voulez dire, qu’il n’a pas bougé le petit doigt lors de l’incendie et des inondations, fit Lex d’un air mauvais.
- Exactement, répondit le jeune homme en souriant.
- Hum…
- …
- Je pense que vous pouvez faire venir les pierres de Smallville. Je veux continuer à voir les effets qu’elles ont, sans pour autant devoir me déplacer à chaque expérience. Soyez discret et surtout, n’éveiller pas l’attention de ‘Superman’, ordonna Lex.
- Que se passera t il s’il intervient ?
- Et bien Ottis, si comme il l’a dit dans son interview, il vient bel et bien de cette planète qui a explosé, les météorites que nous faisons venir ici, à Métropolis, devraient lui être fatal.
- …
- Quoiqu’il en soit, il semblerait perdu, et ne plus être en pleine possession de ses moyens. Ou alors trop occupé pour venir sauver les gens qui sont morts hier.
Lex semblait réfléchir seul. Ottis le salua et sorti de la pièce rapidement, laissant son patron plongé dans ses pensées.


Pete venait de finir ses bagages. Que Clark lui ait appris la mort de Chloé seulement maintenant le retournait. D’après le ton de sa voix, Clark se reprochait cette mort. Il prit un second congé dans sa boîte d’avocats. Il voulait absolument soutenir son ami, mais aussi connaître toute l’histoire. Il prit sa valise et appela un taxi.
- A l’aéroport, s’il vous plaît, dit Pete sans accordait un regard au chauffeur. Et vite, je vous prie.
- Pas de problèmes, lui répondit le chauffeur.
Pete regarda passer le paysage. Il n’arrivait pas à s’enlever Chloé de l’esprit. La dernière fois qu’il l’avait vu, il s’était senti heureux. Tous les bons souvenirs avec elle revenaient.
Comme lorsqu’il était à Smallville, il y a quelques mois, pour soutenir Clark dans sa recherche de ce qu’il était.

Quelques mois auparavant, alors qu’il cherchait une solution pour récupérer le Talon.
- Tu ne devrais pas faire ça, Pete, conseilla Chloé. Tu risques de tout perdre…
- Pour mes amis, dit Pete, je suis prêt à tout.
- Oui, en effet, j’ai pu m’en rendre compte. Je me souviens du jour où je pouvais faire dire la vérité à tout le monde, dit elle en regardant Pete du coin de l’œil avec un sourire malicieux.
- Hey…
- Bah, tu as caché la vérité en me disant une autre vérité.
- …
- T’inquiète pas Pete, je sais ce que tu ressens pour moi, et j’vais pas te faire chanter.
- Hum…
- Quoi ?
- J’avais oublié cette histoire, fit Pete gêné.
- Arrête de rougir comme ça, on dirait Clark, plaisanta Chloé.
- Mais ! Je suis pas Clark.
- Oui, je sais, reprit Chloé…
Jamais il n’avait pu avoir ce genre de relation avec Chloé. Ce genre de discussion sérieuse. Elle qui n’avait d’yeux que pour Clark, décida d’écouter Pete.
- Clark n’est pas du tout comme nous, hein, reprit Chloé.
- Qu’est ce que tu veux dire ?
- Vu ce qu’il est, il ne peut pas s’encombrer de relations amoureuses. Ses amis courent toujours un grave danger en restant près de lui… Il en est conscient mais préfère l’ignorer.
- …
- C’est pour ça que tu es parti de Smallville il y a 8 ans, non ?
- En effet, avoua Pete. Je connaissais son secret, mais j’avais toujours peur de le dire sans faire attention…
- Je vois…
- Ca n’a pas été une décision facile, fit Pete. J’ai du quitter ce que je connaissais depuis 17 ans pour un endroit que je n’avais vu qu’en photo sur internet.
- Qu’est ce qui t’as motivé alors ?
- Rien. Je voulais partir pour protéger Clark.
- …
- Son amitié avec Lex défaillait en tout point. Toi tu ne pensais qu’à te venger de Lionel Luthor. Lui avait des problèmes avec son père biologique. Je ne voulais pas me rajouter par-dessus. Tous les problèmes que toi, Lana, Lex ou même lui a pu avoir, l’affecter énormément. Je le voyais et je ne supportais pas de devoir lui faire supporter un poids en plus…
- Tu penses que j’étais un poids pour lui, demanda Chloé curieuse.
- Je ne sais pas. Clark ne faisait pas trop paraître ses sentiments. Je crois qu’il aimait nous protéger par-dessus tout.
Un lourd silence s’installa dans la voiture rouge brique de Chloé.
- On va faire un tour au lac, demanda t elle en souriant.
Pete n’eut même pas le temps d’émettre un avis que la voiture démarra…

- Vous êtes arrivé, Monsieur, dit le chauffeur interrompant Pete dans ses souvenirs.
- Ah, merci.
Pete tendit un billet de 20 $ au chauffeur.
- Gardez la monnaie mon brave, je n’ai pas le temps.
Le chauffeur n’argumenta pas, et démarra sans demander son reste.


Ils étaient dans la ruelle, où le crime avait eu lieu. Clark regardait l’emplacement où il avait une dernière fois parlé à Chloé.
- Tu crois que si j’étais arrivé à temps, j’aurai…
- Clark, cesse de te torturer, trancha Lois.
Clark observa Lois. Elle semblait être à l’affût du moindre indice. Connaissant Chloé, elle n’aurait pas pu mourir sans laisser un indice dévoilant l’identité de son agresseur.
Clark utilisa sa vue à rayon X et trouva quelque chose de troublant derrière une poubelle. Il préférait ne rien dire, et revenir plus tard, quand personne ne serait là. Pourtant… les lieus avaient été minutieusement fouillés… pourquoi avoir laissé cet indice juste là … ?


Pete monta dans l’avion, celui-ce décolla rapidement. Dans quelques heures, il serait à Métropolis…

_________________


For you, I lived with my lips sealed. For you, I lived swallowing all my tears. But in my heart, still burning is the lamp of love for you, for you... (Tere Liye - Veer Zaara)


Dernière édition par le Lun 25 Juil - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christelle
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 6200
Age : 37
Localisation : Nord
Date d'inscription : 01/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Lun 25 Juil - 21:39

a jadore

la suite la suite :29:

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skate-fans.forumactif.com
Skinny
Traductrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 740
Age : 32
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Mar 26 Juil - 0:58

J'aimerai savoir si ça intéresse quelqu'un de me donner un coup de main pour cette fic. J'ai pas mal de boulot et j'aimerai la terminer avant septembre. Pour ceux qui veulent m'aider, MP... sinon bah je ne pourrai probablement pas la terminer :/
Prochain chapitre dans je sais pas combien de temps, désolée.

_________________


For you, I lived with my lips sealed. For you, I lived swallowing all my tears. But in my heart, still burning is the lamp of love for you, for you... (Tere Liye - Veer Zaara)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skinny
Traductrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 740
Age : 32
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Jeu 28 Juil - 15:15

La fic est stoppée jusqu'à ce que je trouve assez de temps pour la terminer. Les idées sont présentes, mais le temps pour l'écrire non.
Voila... désolée

_________________


For you, I lived with my lips sealed. For you, I lived swallowing all my tears. But in my heart, still burning is the lamp of love for you, for you... (Tere Liye - Veer Zaara)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christelle
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 6200
Age : 37
Localisation : Nord
Date d'inscription : 01/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Jeu 28 Juil - 15:29

c vraiment dommage

mais je comprends et c pas moi qui fait d'aider a finir jai encore moins le temps lol.

J'espere que tu la reprendra quand meme ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skate-fans.forumactif.com
Skinny
Traductrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 740
Age : 32
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Jeu 28 Juil - 17:43

je la reprendrai probablement, mais pas tout de suite... dans quelques semaines ou mois, je ne suis pas encore sûre :/

_________________


For you, I lived with my lips sealed. For you, I lived swallowing all my tears. But in my heart, still burning is the lamp of love for you, for you... (Tere Liye - Veer Zaara)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skinny
Traductrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 740
Age : 32
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Dim 7 Aoû - 20:00

Je suis en train d'écrire le chapitre 4 :p
Il sera là dans une heure (voir moins si je l'écris vite)

_________________


For you, I lived with my lips sealed. For you, I lived swallowing all my tears. But in my heart, still burning is the lamp of love for you, for you... (Tere Liye - Veer Zaara)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christelle
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 6200
Age : 37
Localisation : Nord
Date d'inscription : 01/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Dim 7 Aoû - 20:22

super nouvelle :25: :29:

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skate-fans.forumactif.com
Skinny
Traductrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 740
Age : 32
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Dim 7 Aoû - 20:45

Voila le chapitre 4. Bonne lecture. J'essaierai d'écrire la suite pour demain ^^'

Chapitre 4:


Il regardait les nuages passaient à tout allure. Le soleil était encore haut dans le ciel, offrant une vue magnifique. Pete avait le visage presque collé contre le hublot. Il avait réussi à se procurer un billet d’avion rapidement, en feignant un voyage d’affaire auprès de sa boîte d’avocats. Si jamais son patron s’apercevait de la supercherie, il risquait sa place. Il pensait lui dire la vérité quand il revenait de Métropolis. Pour l’instant, la seule chose qui le préoccupait, c’était Clark. Le fait qu’il n’est pas entendu les désastres se passer malgré sa super ouïe était plus qu’étrange. Pourtant, rien ne pouvait faire défaillir ses pouvoirs.
Il tourna légèrement la tête pour observer le paysage qu’il y avait sous l’avion. Il se disait que, si jamais l’appareil devenait défectueux, Clark n’entendrait peut être pas ce qui se passe. Il chassa rapidement cette idée de son esprit et commença à s’endormir.


Clark et Lois étaient retournés au Daily Planète. La petite escapade dans la ruelle n’avait rien donné.
- Je ne comprend pas, fit Lois déçue.
- Comment ça, demanda Clark.
- Je pensais que si j’allais moi-même dans cette ruelle, je trouverai quelque chose qui nous apporterait plus d’information sur ce qui s’est passé y a un mois…
- Et moi, intervint Perry, je pense que vous devriez prendre des congés tous les deux.
- Chef, je pense pas que…
- On ne discute pas les ordres de son Chef, Lois. Vous n’avez même pas pris de jours de repos tous les deux. Et avec tout ce que vous avez traversé, je trouve que vous le méritez amplement. Je veux pas vous voir au Planète avant lundi, ordonna Perry.
- Mais Chef, on est jeudi, protesta Clark.
- J’veux pas le savoir. Dehors !
Clark et Lois regardèrent Perry surpris, puis s’en allèrent sans rien dire.

Ils étaient dans l’ascenseur.
- Bon…
- Qu’est ce qu’il y a Smallville ?
- Ben… je me disais que j’allais aller chercher Pete à l’aéroport. Son avion ne va pas tarder…
- Smallville ?
- Hm ?
- T’as pas de voiture…
- Ben j’irai en taxi, la bonne blague.
- Jusqu’à l’aéroport ?
- …
- J’espère que t’as assez de liquide sur toi, fit Lois en souriant.
- Pourquoi, c’est cher ?
- Bah… quand même. Métropolis est une grande ville. Et d’après ce que j’ai compris, ton ami Pete arrive en fin d’après midi, en pleine heure de pointe. Tu vas galérer dans les embouteillages en prenant un taxi.
- Je trouverai un autre moyen, fit Clark en sortant de l’ascenseur.
- Tu comptes y aller à pied, rétorqua Lois en voyant Clark s’éloigner.
- Je trouverai une solution, répondit Clark en la saluant de loin.
Lois sorti de l’ascenseur à son tour et regarda Clark s’éloigné.
- Il aurait pu me demander ma voiture. C’est bien Smallville ça. Il se débrouille toujours pour être à un endroit pile à l’heure…
Elle partit du Daily Planète et se dirigea vers chez elle, plongée dans ses pensées. Elle devait prendre des vacances jusqu’à lundi. Jamais elle n’avait pris de vacances depuis qu’elle travaillait au journal. L’idée n'avait même pas effleuré son esprit.

Clark savait qu’il avait quitté Lois précipitamment. Elle était devenue un peu comme Chloé à poser toutes ces questions. Il rentra chez lui et se prépara son déjeuner. Dans quelques temps, Pete devait l’appeler de l’aéroport de Métropolis pour lui dire qu’il était arrivé. Du moins, il pensait que ça allait se passer comme ça.
Il s’installa sur son canapé avec un paquet de cookies et alluma la télévision. Il tomba sur les informations qui montraient un ras de marré sur la Côte Est. Il resta ébahi quelques instants devant son écran avant de se rendre compte qu’aucun de ses sens ne l’avaient averti de la catastrophe. Tous les gens hurlaient, courraient, essayaient d’échapper au carnage… et lui, il n’entendait rien. Il n’entendait aucune de ses plaintes.
Il se précipita à sa fenêtre et parti en super vitesse vers la Côte Est. Il n’avait même pas eu le temps d’enlever sa chemise lorsqu’il arriva là bas. Il la déchira et la lâcha en cours de route.
Quand il atterrit à l’endroit montré par la télévision, près des pompiers et des sauveteurs, ceux-ci lui dirent qu’il ne serait d’aucune utilité.
- Je ne comprends pas, dit Clark.
- C’est simple, répondit un des sauveteurs. Si vous étiez arrivé quelques minutes plus tôt, vous auriez pu sauver toute une ville. Mais là, c’est trop tard.
- …
- On a plus besoin de vous, la situation est sous contrôle, reprit le pompier.
Clark se préparait à décoller, mais cette capacité ne sortit pas. Il se trouva dans une posture presque ridicule devant l’officier. Avant que l’on puisse le voir dans cette position, il partit en super vitesse. Alors qu’il courrait, il pensa à Pete. Ce qu’il lui avait dit le matin, était vrai. Il avait un problème avec ses pouvoirs.

De retour à Métropolis, Clark ne pu même pas rentrer chez lui. Dans son costume tout le monde lui aurait sauté dessus. Il fini par aller à la ferme des Kent pour prendre une chemise et un jean qu’il avait laissés dans son loft. Sa mère ne se rendit même pas compte de sa visite. Il partit aussi vite qu’il était venu.


A LuthorCorp, Lex jubilait. Il venait de voir les informations.
Sur son écran, Superman avait atterrit juste devant la caméra, près d’un groupe secouristes. On pouvait entendre toute la discussion.
« Je ne comprends pas, dit Superman.
- C’est simple, répondit un des sauveteurs. Si vous étiez arrivé quelques minutes plus tôt, vous auriez pu sauver toute une ville. Mais là, c’est trop tard.
- …
- On a plus besoin de vous, la situation est sous contrôle, reprit le sauveteur. »

- On aurait du enregistré ce dialogue, râla Lex.
- Oui mais on a pas pu prévoir ce qui allait se passer, précisa Ottis.
- Quoi qu’il en soit, dit Lex en ignorant la remarque d’Ottis, Superman semble avoir des problèmes. Vous avez remarqué ?
- Remarqué quoi ?
- Il n’est pas parti en volant.
- Et ?
- Et ça veut dire qu’il ne peut plus voler. Qu’il perd ses pouvoirs.
- Comment ça ?
- Vous n’avez pas lu l’interview qu’il a donnée à Lois Lane ?
- Heu…
- Il disait qu’il pouvait entendre n’importe quel son, voir à travers n’importe quel objet, sauf le plomb, qu’il avait une force surhumaine et pleins d’autres pouvoirs.
- Je ne comprends toujours pas, avoua Ottis honteux.
- Il ne peut plus entendre n’importe quel son. Sinon il serait arrivé avant que la catastrophe ne fasse autant de mort. Et il ne peut plus voler. Pendant une fraction de seconde, je l’ai vu essayer de s’en aller de cette façon. D’ailleurs il avait l’air ridicule, dit Lex en souriant.
- Ce qui veut dire qu’il perd ses pouvoirs au fur et à mesure ?
- Oui, je pense que c’est ça…


Lois était seul chez elle. Elle avait aussi vu ce que Superman avait fait aux informations. Autant de retard ne lui ressemblait pas. Devant des millions de téléspectateurs, il s’était presque ridiculisé. Elle voyait, elle aussi, que Superman avait un problème.


Clark était à l’aéroport. L’avion de Pete venait d’arriver. Il l’attendait dans la vaste salle d’arrivée. Il l’aperçu enfin, et lui fit signe de la main. Pete vit Clark de suite. Il était très grand, ce qui ne le rendait pas très discret.
- Comment s’est passé ton voyage, demanda Clark en serrant Pete dans ses bras.
- Parfait, je me suis même endormi.
- …
- J’étais un peu fatigué, toute cette agitation, et toutes ses pensées… ça fatigue de se torturer, fit Pete d’un air entendu.
- Tu dis ça pour moi ou pour toi ?
- Les deux, dit Pete en souriant.
- …
- Clark, il faut que tu me dises ce qui se passe.
- Comment ça ?
- C’est pas le meilleur endroit pour en parler.
- Hmm… le taxi nous attend dehors.
- T’es venu en taxi ?
- Non, fit Clark sans ajouter un mot.
- Ah… ok.

Et ils se dirigèrent vers la sortie, où, en effet, un taxi les attendait.

_________________


For you, I lived with my lips sealed. For you, I lived swallowing all my tears. But in my heart, still burning is the lamp of love for you, for you... (Tere Liye - Veer Zaara)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skinny
Traductrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 740
Age : 32
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Lun 8 Aoû - 18:42

Hop, chapitre 5. Ce que Clark fait à la fin du chapitre, n'est pas définitif Smile


Chapitre 5:



Dans le taxi, Pete et Clark bavardaient. Ils n’abordèrent en aucun cas ce qui concernait les pouvoirs de Clark de peur d’attirer l’attention du chauffeur.
- Raconte moi tout ce qui s’est passé, insista Pete.
- Et bien, commença Clark en jetant un coup d’œil sur le rétroviseur du chauffeur, et croisant ainsi son regard. Il y a un peu moins d’un mois, je suis allé interviewer Lex Luthor pour avoir plus de renseignements sur les projets qu’il consacrait à Métropolis commença Clark. J’y suis allé avec Chloé, car c’était mon premier article. Pour démarrer une carrière elle m’avait conseillé de commencer par ça. Au départ, continua Clark, c’était l’article de Lois. Mais ce mec là, Superman, l’obsédait complètement, donc c’est moi qui ait du m’occuper de l’interview de Mr. Luthor.
- Continue, dit Pete en voyant que Clark s’arrêtait de parler.
- Je suis allé chez LuthorCorp avec Chloé pour interviewer Lex Luthor. J’ai écris mon interview sans problème. Après l’interview je me suis séparé de Chloé, car je devais aller faire des courses, mentit Clark en lançant un regard entendu à Pete. Chloé est restée seule. Je ne sais pas trop ce qui s’est passé. Quand je suis rentré chez moi, Lois était là, inquiète, car Chloé n’était pas venue la rejoindre.
- …
- Je me suis dis qu’elle devait toujours être à LuthorCorp, car quand je l’ai quittée, il était 18h. Quand Lois est venue me voir, il était aux alentours de 22h.
- …
- Je suis donc retourné à LuthorCorp, et là… dans une ruelle…
Clark s’arrêta. Il n’avait plus la force de parler.
- Là… contre un mur dans un ruelle, dit il en haletant, j’ai vu Chloé. Il y avait du sang partout. J’ai essayé de l’aider, de lui parler un peu… mais c’était trop tard. J’avais les mains pleines de sang. Je suis allé téléphoner à la police et je suis parti.
Pete avait les larmes aux yeux. Quand Clark voulu voir si le chauffeur les observait toujours, il croisa un regard plein de larmes. Même si le chauffeur n’avait aucune idée de qui parlait Clark, le récit le touchait.
- Comment va Lois, demanda Pete, essayant de se contrôler.
- Je ne sais pas vraiment…
- Comment ça ?
- Elle ne montre pas ses sentiments...
- Elle n’est pas la seule, remarqua Pete en esquissant un léger sourire.
- Oh, ça va hein.
- Vous êtes arrivés, dit le chauffeur d’une voix étranglée.
- Merci, fit Clark en lui tendant un billet.
Ils sortirent de la voiture et regardèrent le taxi s’éloigner.
- Lois m’avait dit que ça prendrait des heures pour revenir de l’aéroport, fit Clark.
- On dirait que le chauffeur veut nous revoir, dit Pete en donnant la carte que le chauffeur lui avait confiée à Clark.
- Hmm…
- Bon, t’habites où, demanda Pete en tournant la tête dans tous les sens.
- Par là, fit Clark en prenant la valise de Pete.
- Je peux la porter, fit Pete.
- Ca ira.
Ils allèrent à l’appartement de Clark. La porte était ouverte. Clark avait complètement oublié qu’il avait oublié de la fermer avant de partir pour la Côte Est.
- Installe toi, dit Clark. Tu veux boire quelque chose ?
- Non, je préférerai que tu me dises ce qui se passe exactement.
- J’ai un problème, avoua Clark.
- Ah… ?
- Avec mes pouvoirs.
- …
- Je suis allé sur la Côte Est aujourd’hui. En volant, et je n’ai eu aucun problème.
- Pourquoi t’es allé là bas ?
- J’ai vu aux informations qu’il y avait un ras de marré.
- Aux informations, demanda Pete surpris.
- Oui, je n’ai rien entendu. Et c’est pas tout. Je suis arrivé là bas. Et quand j’ai voulu décoller, impossible.
- T’as pas pu t’envoler ?
- Non.
- Hum…
- Quoi ?
- T’as pensé à aller voir un psy ?
- T’as de ces idées des fois, dit Clark furieux.
- Attends, je ne plaisante pas.
- …
- J’ai lu quelque part que nos actions et nos capacités étaient en fait le résultat de notre état psychologique.
- Et ?
- Et, si je ne me trompe pas, tes pouvoirs sont liés à tes émotions. Si tu ne ‘guéris’ pas de cette perte, tu risques de perdre tes pouvoirs un par un…
- Depuis quand t’es psy ?
- Je t’ai dis que j’avais lu ça quelque part !
- …
- Quels pouvoirs as-tu déjà perdu, demanda Pete en voyant Clark se plonger dans ses pensées.
- Voler, entendre et voir à travers les objets…
- Hum…
Un silence s’installa. Les deux amis s’observaient sans vraiment savoir quoi dire.


Lois était toujours à son appartement. Elle s’ennuyait à mourir. Elle se demandait si elle ne pouvait pas téléphoner à Clark pour savoir ce qu’il faisait ce soir. Pete devait être arrivé maintenant. Elle attrapa son téléphone, composa le numéro est attendit quelques instants.


Le silence de mort qui s’était installé entre les deux amis fut brisé par le téléphone qui les fit tous les deux sursauter. Clark décrocha.
- Smallville ?
- Allo ?
- Oui, c’est Lois.
- Y a que toi qui m’appelle comme ça, t’avais pas besoin de préciser que c’était toi, ironisa Clark.
- Quel accueil merveilleux. Tu me le dis si je te dérange, j’te rappelle plus tard !
- Non, c’est pas ça, fit Clark désolé. Je… j’étais un peu préoccupé.
Il baissa le combiné et dit ‘Lois’ à voix basse pour préciser qui c’était à Pete.
- Pete est arrivé ?
- Oui, on vient juste de rentrer, précisa Clark.
- Cooool…
- Quoi ?
- Vous faîtes quoi ce soir ?
- Et bien…
- On pourrait sortir tous les trois et discuter un peu.
- Heu…
- Qu’est ce qu’elle veut, fit Pete interrompant le ‘Heu’ de Clark.
- Elle veut qu’on sorte tous les trois.
- Et t’es pas d’accord, demanda Pete en souriant.
- Si bien sûr que je suis d’accord, mais t’es pas trop fatigué ?
- Pas du tout, répondit Pete.
- Lois ? c’est OK pour ce soir. On te rejoint à ton appart à 19h.
- Pas de problèmes, acquiesça Lois.
Clark raccrocha.
- Tu veux vraiment…
- Clark, toi… t’as besoin de te détendre…
- …
- Demain, j’aimerai que tu m’emmènes sur la tombe de Chloé, dit Pete.
- Ok.
- Tu travailles demain ?
- Non, le Chef nous a donné congés jusqu’à lundi.
- Nous ?
- Je travaille avec Lois.
- Toi ?
- …
- Et t’arrives la supporter, plaisanta Pete.
- Et ben c’est vrai qu’elle est un peu…
Clark ne trouva pas un mot pour la définir et commença à rire avec son ami.


Chez LuthorCorp, Lex observait un dossier.
- Mr. Luthor ?
- Qu’est ce qu’il y a Ottis ?
- Les fragments de météorites sont arrivés à Métropolis.
- …
- Superman n’est pas intervenu.
- …
- Il semblerait que vous ayez raison en ce qui concerne ses pouvoirs.
Lex sourit.
- Il n’aura duré qu’un mois ce super héros de pacotille.
- …
- Où ont été stockées les météorites, reprit Lex.
- Dans un entrepôt sur le port.
- A moins qu’il ne reprenne du service, il ne pourra jamais se rendre compte du danger qui le menace lui et les gens de Métropolis.
- …
- Bon. Vous pouvez partir, dit Lex. A demain.
Lex ferma son dossier et pris sa veste. Il se préparait à partir.
- Monsieur, reprit Ottis.
- Quoi ?
- Que comptez vous faire de Métropolis.
- Top secret, répondit Lex, en souriant à son secrétaire.
Il sortit de son bureau laissant Ottis seul. Que pouvait il bien avoir derrière la tête ?


Pete et Clark discutaient maintenant tranquillement.
- Tu devrais aller voir ce psychologue, indiqua Pete.
- Qu’est ce qu’il a de spécial ce Smith, rétorqua Clark.
- Si tu le prends comme ça, tu peux aussi te débrouiller tout seul, fit Pete vexé.
- Excuse moi.
- …
- Je pensais aller demander conseille à mes parents biologiques… mais maintenant que je ne peux plus voler, ça va être un peu difficile…
- …
- Un psy, c’est vraiment la seule solution qu’il me reste tu crois ?
- Je sais déjà ce qui te fais perdre tes pouvoirs Clark, mais est ce que tu accepterais ce qui te ronge ?
- …
- La mort de Chloé…
- M’a marquée je sais…
- …
- Mais c’est pas le premier être cher que je perd !
- La mort de ton père t’a fait prendre conscience de ce que tu étais. Tu t’es exilé pendant deux ans de Smallville parce que tu avais peur qu’on découvre les vraies raisons de la mort de ton père !
- Les vraies raisons… ?
- Tu sais très bien pourquoi il est mort.
- Parce qu’il voulait me protéger, dit Clark.
- Tout comme…
- Chloé…
- La mort de ton père a été comme un déclic. Les pouvoirs que tu as « appris » dans l’Arctique, tu les possédais déjà.
- …
- Il te suffisait d’un événement pour qu’ils sortent…
- …
- Je suppose que tu ne crois pas ce que je dis, reprit Pete.
- Si.
- …
- C’est grâce à toi que j’ai décidé de protéger le monde…
- Avant de protéger le monde, protège toi.
- …
- Chloé est morte pour te protéger, pas parce que tu n’étais pas là. C’était sa décision.
- …
- Et tu ne peux pas aller contre les décisions des gens, Clark.
- C’est bien joli ce que tu me dis, mais tu crois que c’est aussi facile à accepter ?
- J’ai jamais dis que c’était facile !
Clark se leva furieux et tapa du point sur la table basse qui se brisa en deux sous la force du coup.
- Au moins t’as pas perdu ta force, ironisa Pete.
- Hmpf…
- Faut que tu te ressaisisses, Clark.
- …
- Depuis que tu rodes, la criminalité a fortement baissé. Si les criminels voient que tu n’es plus capable de protéger les gens, ils vont en profiter…
Clark regarda Pete d’un air entendu.
- Je reviens dans une heure, dit il. Fais comme chez toi.
Clark se dirigea vers son balcon et sauta du haut de celui-ci. Il allait s’écraser contre le sol quand il réussit à se concentrer et enfin à décoller. Sa chemise noire, entrouverte, laissait dépasser son costume.
Pete qui ne voulait manquer ça pour rien au monde se précipita sur le balcon et vit son ami commencer à voler quelques mètres avant qu’il ne touche le sol. Il sourit en voyant Clark remonter à une vitesse hallucinante et se dirigeait vers une grande tour vers le nord.

_________________


For you, I lived with my lips sealed. For you, I lived swallowing all my tears. But in my heart, still burning is the lamp of love for you, for you... (Tere Liye - Veer Zaara)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christelle
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 6200
Age : 37
Localisation : Nord
Date d'inscription : 01/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Mer 10 Aoû - 0:09

a c magnifique jadore

vivement la suite

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skate-fans.forumactif.com
Skinny
Traductrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 740
Age : 32
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   Dim 14 Aoû - 12:27

Et voila le chapitre 6. J'ai conscience que la fic n'est pas fantastique, mais je veux travailler le côté "sentiment" et psychologique de Superman :p. C'est pas tout le monde qui peut sauver des gens qui frôlent la mort sans pour autant bronché. Même si c'est le "man of steel" il ressent bien quelque chose non?
Enfin bref, vala une façon dont je fais penser se pauvre Clark. J'espère que ça vous plaira. Bonne lecture, et j'espère que vous aimez les dialogues Wink


Chapitre 6:


Il ne savait pas si ce que son ami l’avait vraiment marqué, où si c’était une réaction due à la peur. Quoi qu’il en soit, il réussi, encore une fois, à défier les lois de la gravité et à prendre son envole. Ce soir, il ne patrouillerait pas en tant que Superman. Il serait simplement lui, essayant de se retrouver et de se ressaisir. Ses lunettes commençaient à être couvertes de fines gouttelettes d’eau qui lui bouchèrent la vue. Il les prit dans ses mains et les laissa tomber sur Métropolis. Il les suivit du regard puis se décida. Il voulait parler à Lois. Celle qui avait obtenue une interview exclusive de lui-même, alors que lui, Clark, aurait très bien pu écrire quelque chose de bien plus précis que Lois. Son orgueil et sa vanité prirent le dessus sur ce qu’il avait toujours appris. Réalisant soudain sa manière de penser, il chassa cette idée malveillante et se mit à réfléchir.
Plusieurs fois, Clark avait perdu des gens auxquels il tenait. La liste se fit machinalement dans sa tête. Alicia, son père, Chloé… toutes ses personnes l’avaient protégé et aimé.
Il décida d’aller chercher du réconfort chez Lois. Il enleva sa chemise et son pantalon, laissant paraître son costume bleu et sa cape rouge. Il arriva devant la fenêtre de chez Lois et frappa aussi doucement qu’il le pu. Il avait du mal à contrôler ses pouvoirs, encore maintenant, alors défoncer la fenêtre de quelqu’un ne s’avérait pas être quelque chose de bien.
Lois ouvrit la fenêtre et un regard triste et passionné s’offrit à l’homme qui se tenait devant elle.
- Je ne pensais pas vous revoir un jour, dit elle en le laissant entrer dans son appartement.
- Je, hésita Clark. Hm…
- …
- Je suppose que…
- …
Un silence gêné s’installa dans l’appartement. Clark était venu rendre visite à Lois sans avoir de raisons précises.
- Vous avez vu les informations, finit il par demander.
- Et bien, hasarda Lois.
- Quelque chose d’inhabituelle ?
- Hm, acquiesça t elle pensive. Je ne sais pas vraiment si j’ai bien vu ou non…
- C'est-à-dire ?
- Vous n’êtes pas parti en volant…
- Ah… vous l’avez remarqué, coupa t il, comprenant exactement ce que Lois voulut dire.
- Disons qu’il faut des bons yeux pour le remarquer…
- Si vous avez pu le voir, reprit Clark sans même tenir compte de ce qu’elle venait de dire, d’autres l’ont vu.
- …
- Dites moi, Lois, continua Clark sans même attendre de réponse de sa part. Vu que je ne suis pas intervenu depuis quelques jours sur certains événements, que conclurez vous ?
- Hm… Je dirai que vous n’êtes plus en possession de tous vos moyens… J’espère que ce n’est pas le cas, dit elle inquiète.
- Heu… Cela ne doit en aucun cas paraître dans vos articles, reprit Clark encore plus inquiet que Lois.
- Et ça ne le sera jamais, répondit elle rassurante.
Superman observa Lois quelques instants.
- A votre avis, la perte de mes moyens est due à quoi ?
- Je ne suis pas psychologue, avoua Lois. Mais à mon avis, je dirai que c’est la conséquence d’un grand choc.
- Choc ?
- Emotionnel, précisa t elle.
- …
- Vous avez des sentiments non ?
- Evidemment, comme tout le monde.
- Et, si je vous demande ce qui a bien pu vous rendre ainsi, me donnerez vous la réponse ?
- Je ne peux pas vous le dire, répondit Clark à contre cœur.
- Hm…
- Quoi ?
- Vous êtes bien mystérieux.
- Ah ?
- Oui, vous me faites penser à un ami.
- Ah ?
- Oh, je ne pense pas que vous le connaissiez, reprit Lois.
- Dites toujours.
- Clark Kent ?
- C’est un bon ami à moi.
- Vraiment ?
- Oui. Lois, je suis désolé, mais je dois y aller. Merci pour votre aide.
- Mon aide ? je ne comprends pas.
- Vous verrez, je vais redevenir ce que j’étais. Enfin, vous ne voyez pas vraiment de quoi je parle, vous me connaissez seulement depuis un mois.
- Disons que je ne vous connais pas du tout. Mais je vous admire. Un homme tel que vous, il devrait en avoir partout sur cette planète.
- Lois, je vous rappelle que je ne viens pas de cette planète. Je ne suis même pas un Homme.
- Bon d’accord, vous êtes un mâle, dit elle en souriant.
- Je... Clark regarda Lois et éclata de rire.
- Je savais que vous aviez un peu d’humour derrière cet air toujours sérieux, répliqua t elle toujours avec ironie.
Clark ne réussit pas à articuler quoi que ce soit. Ce que Lois venait de lui dire l’avait sérieusement secoué. Il n’était peut être pas Terrien, mais aux yeux de Lois, il représentait un homme comme les autres.
- J’ai de l’humour, mais disons que devant certaines personnes, ce n’est pas très adéquat.
- Vraiment, fit Lois d’un air provocateur.
- Vous m’imaginez éclater de rire alors que j’appréhende quelqu’un ?
- Je trouverai ça assez amusant, avoua Lois.
- …
- Je vois que vous n’êtes pas aussi pressé. Que diriez vous de vous joindre à moi et de prendre un verre de vin ?
- Heu…
- Toutefois, reprit elle, je dois appeler un ami. Accordez moi deux minutes.
Elle se dirigea vers le téléphone, alors que Superman s’assit sur le canapé, attendant docilement, comme l’avait demandé Lois.
Il entendit toute la conversation. Y comprit la personne à l’autre bout du fil.
- Allô, fit Lois.
- Oui ?
- Je suis bien chez Clark Kent ?
- Oui, répondit Pete.
- Excuse moi, tu dois être Pete. On s’est vu il y a quelques mois. Je suis Lois.
- Clark n’est pas là, fit Pete. Il s’est absenté.
- Ah…
- Je peux prendre un message ?
- Dis lui que je suis désolée, mais j’ai un empêchement pour ce soir, répondit Lois.
- Très bien. Pas de problème.
- A plus tard.
- Salut, fit Pete en raccrochant.

Pete venait de poser le combiné. Il avait à peu près compris ce que faisait Clark. Il s’était dirigé chez Lois pour essayer de voir si elle pouvait résoudre son problème. Ce n’est pas ce qui dérangeait le plus Pete. Clark mangeait comme un ado, et pouvoir se décontracter devant la télévision avec un peu n’importe quoi à manger, il ne l’avait pas fait depuis un long moment. Il se mit à l’aise et attrapa un de ces énormes paquets de gâteaux dans le placard et une bouteille de soda. Il regarda le match de basket des Yankees contre les Red Bulls. Depuis qu’il avait commencé son travail d’avocat, jamais il n’avait pu se détendre ainsi…


Chez Lois Clark observa Lois raccrocher à son tour et venir à ses côtés.
- Alors…
Clark commença à rire un peu gêné.
- Voulez vous quelque chose à boire ? Du vin ? De l’eau ?
- Pas de vin, mais je veux bien de l’eau…
- Ah !
- …
Elle se leva se précipita à la cuisine et revint avec un verre d’eau fraîche.
- Je ne vous pas vous dérangez, fit Clark gêné.
- Vous ne me dérangez pas, répondit Lois.
- Et bien, j’ai entendu votre conversation et…
- Ne vous inquiétez pas. Clark est quelqu’un de très compréhensif. Je pense que Pete lui expliquera et il ne se mettra pas trop en colère.
- Depuis quand connaissez vous Clark, demanda t il curieux.
- Je pense que j’ai commencé à le connaître il y a quelques années… environ 2 ans. Sinon j’ai commencé à le fréquenter il y a 7 ans.
- …
- Clark est quelqu’un de renfermé sur lui-même. Il ne se confit pas souvent, et ses émotions ne ressortent que très rarement, reprit Lois pensive.
- Je vois…
Un silence s’installa.
Ils restèrent silencieux un long moment. Clark regardait dans le vide, essayant de réfléchir à un sujet de conversation quand Lois le hissa hors de ses pensées.
- Comment avez-vous connu Clark ?
Il mit un instant pour saisir la question.
- Pardon, qu’avez-vous dit, j’étais un peu perdu dans mes pensées, dit il confus.
- Comment avez-vous connu Clark ?
- Je l’ai rencontré par hasard.
- Vous lui avez sauvé la vie ?
- Je l’ai rencontré dans la ruelle où une jeune fille a été assassinée.
- …
- J’ai entendu le coup de feu, et le temps que j’y arrive, Clark était sur les lieux essayant d’arrêter de la faire saigner…
- …
- J’ai cru comprendre qu’elle était de votre famille, hasarda Clark.
- En effet, dit Lois la gorge serrée.
- J’ai conseillé à Clark de téléphoner à la police. Comme il avait l’air assez perturbé, j’ai essuyé les traces de sang sur le combiné et je suis reparti…
- …
- Entre temps, il s’est présenté, et m’a dit qu’il était journaliste au Daily Planet.
- Hm…
- Je n’avais pas le temps de me faire interviewer, précisa t il. Et Clark n’en avait pas le cœur.


Dans un entrepôt près du port de Métropolis, Lex donnait des ordres aux hommes qui portaient des énormes cartons sur lesquels le mot ‘Fragile’ apparaissait en lettre rouge plastifiée.
- Faites attention, dit il d’un air menaçant. Evitez de faire le moindre bruit, et faîtes vite. Ce chargement doit être terminé avant le levé du jour.
- Patron, protesta un des hommes, vous voulez qu’on amène ses caisses de 200 kilos chacune dans un hangar en moins de 5 heures ?
- Exactement.
- Mais…
- Plus vous parlerez, moins vous serez payé, et plus vous perdrez du temps. Je reviens dans 4 heures, si je vois que vous en êtes toujours au même point, vous allez vous souvenir de cette nuit, menaça Lex furieux.
L’homme ne rajouta rien. Son patron avait l’air d’être à la fois content, et furieux.


- …Et vous dites que vous n’entendez plus rien, demanda Lois surprise ?
- …
- Comment faîtes vous pour sauver les gens alors ?
- Et bien…
- …
- Je regarde la télévision et je vois ce qui se passe. Mais généralement j’arrive trop tard…
- C’est évident, vous êtes peut être rapide, mais il vous faut du temps, dit Lois pensive.
- Je n’avais pas besoin de ce genre de commentaires, fit Clark grincheux.
Lois l’observa à demi surprise et commença à rire.
- Quoi, qu’est ce que j’ai dis ?
- Vous commencez à vous détendre, fit Lois en souriant.
- Mais…
- C’est pas grave, de toute façon, il faut bien que vous le dites à quelqu’un.
- Et…
- Oui ?
- Que comptez vous faire de ces informations, demanda Clark un peu moins sûr de lui.
- Je pensais les enterrer dans un coin de mon esprit, fit Lois.
- Je trouve que c’est une très bonne idée, fit Clark en souriant.
Clark se leva et se dirigea vers le balcon.
- Je crois qu’il est temps que j’y aille, dit il.
- Revenez quand vous voulez, fit Lois.
- Merci, et à bientôt.
- A bient…
Clark avait déjà prit son envole. Lois le regarda décoller et reparti vers son appartement. Elle s’assit sur le canapé à la fois contente d’elle-même et fatiguée. Elle fut dérangée par quelqu’un qui martelait la porte.

_________________


For you, I lived with my lips sealed. For you, I lived swallowing all my tears. But in my heart, still burning is the lamp of love for you, for you... (Tere Liye - Veer Zaara)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Difficultés (Suite de Naissance)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Difficultés (Suite de Naissance)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les films qui n'auraient jamais dû avoir de suite
» Problème de fuite d'huile suite descente trottoir
» [AIDE] Probleme messagerie vocale virtuelle orange suite au passage à Froyo
» Unknown Yet (->suite de "Dark Side")
» [Neville, Katherine] Le Feu Sacré (suite de "Le Huit")

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Smallville :: LYCEE DE SMALLVILLE :: Le mur des bizarreries :: Fanfictions-
Sauter vers: